The invisible landscape

19 Avril - 3 Mai 2015
The invisible landscape
Résidence de Christelle Fillod et Fabrice Moinet

Cyclones, derviches tourneurs, toupie, bande de Möbius, bouteille de Klein, le mouvement des planètes ... "The invisible landscape" est une installation développée à partir de réflexion menée sur le mouvement, l’attraction, les ellipses et rotations des planètes et des systèmes solaires, qui de leur mouvement incessant dessinent dans l’univers un paysage infini et invisible. "The invisible landscape" explore l’espace de cette interaction entre un mouvement et son propre référentiel spatial.

Le pendule de Foucault pose la question de la nature du repère qui sert de référence. En effet, tout mouvement est relatif. Si la Terre est en rotation, elle l’est par rapport à quelque chose; on ne peut pas parler d’un mouvement sans définir un cadre de référence. Ce cadre est le référentiel galiléen dans lequel le pendule oscille dans un plan fixe. Les mesures montrent que les étoiles distantes semblent former, en première approximation, un référentiel par rapport auquel le plan d’oscillation du pendule paraît être fixe. Mais comment est défini exactement ce référentiel ? Qu’a-t-il de particulier pour que le pendule reste fixe par rapport à celui ci et pas un autre ? Et d’une manière générale comment faire l’expérience à notre échelle de ce qu‘un changement de repère induit une perception différente de l’objet. Quelles réalités apparaissent alors?

About the artists:

Christelle Fillod (FR) is a visual artist and performer. She graduated from the National School of Fine Arts of Lyon, and was resident in Le Fresnoy, National Studio of Contemporary Arts. She created site-specific installation, video work and performances. Her work is the emerging experience on a research about perception: on how a specific reality is given to our senses, on how do we travel through the layer of the senses, on how to perceive outside of a predetermined culture, on how to move the point of assembly, on how to expand the world from within. Collaboration is an essential element of her work, and often she invites or joins Gary Hill on various artistic proposals. She also collaborated with a.o. Christian Châtel (FR/NO), Fiorenza Menini (FR / IT), Christine DeSmedt (B), Meg Stuart (B/US), Sachiyo Takahashi (JP), ...

Fabrice Moinet (FR/BE) a étudié les mathématiques et les sciences à l'université de Bordeaux tout en restant impliqué dans la musique par son travail avec des musiciens. Pendant ses études, il a commencé à se concentrer sur l'acoustique et a suivi une formation d’ingénieur du son. Membre du Forum IRCAM, il a enseigné occasionnellement au National Audiovisual Institute de Paris et fût invitée au MIT (Massachusetts Institute of Technology)lors d'une conférence sur la captation de mouvement dans le spectacle dansé. Responsable du son pour de nombreux concerts de jazz et concerts improvisés (e.a. Bernard Lubat, Ursus Minor et Garlo), il continue sa recherche d’installations spécifiques et de qualité sonore particulière pour concerts et performances. Ses enregistrements incluent le Belmondo Quintet (Plana Prod.), 'Improvista', un film de Pascal Convert sur le duo improvisation Bernard Lubat et Michel Portal, et le projet Q-O2 'Radu Malfatti Quintet', un concert/recherche sur la relation entre improvisation et composition (avec les musiciens Radu Malfatti, Christian Kesten, Julia Eckhardt, …). Parallèlement à son activité d’ingénieur du son, Fabrice se passionne pour la recherche d'applications logicielles et matérielles ainsi que de solutions électroniques destinées aux productions artistiques contemporaines : il a collaboré avec le chorégraphe hip-hop Frank II Louise, avec le compositeur contemporain Benedict Mason, et a aussi développé soft- et hardware pour le Moulin Rouge à Paris. Il a aussi travaillé sur plusieurs installations avec l’artiste Christina Clar, soit en programmant le software pour 'Turning Dreams and Shifting Harbors, soit en proposant une installation sonore particulière ‘voices and spaces’. Ces dernières années, il a étroitement collaboré techniquement et artistiquement avec les chorégraphes, Heine Avdal et Yukiko Shinozaki, de la compagnie bruxelloise ‘fieldworks’. Fabrice se consacre aux ‘field recording’ et propose des écoutes adaptées comme ‘india’. Il conçoit le son comme une matière vivante s’exprimant au plus juste dans l’instant de son expression.

Galerie Média
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • The invisible landscape_residency by Christelle Fillod and Fabrice Moinet. View on Flickr
  • Enlarge
Crédits

Concept et images: Christelle Fillod
Réalisation et création sonore: Fabrice Moinet

Ce projet est soutenu par:

- IMAL, Brussels (BE)
- Drac Franche comté (FR)
- DICRéAM - aide au développement (FR)
- Teater Nor, Stamsund (NO)